:::

Taipei dénonce des motifs politiques derrière les sanctions chinoises contre les entreprises taïwanaises

  • 24-11-2021
  • La Rédaction
Taipei dénonce des motifs politiques derrière les sanctions chinoises contre les entreprises taïwanaises
Douglas Hsu, président du Far Eastern Group (photo RTI)

Pékin a récemment annoncé une sanction contre le groupe taïwanais Far Eastern citant un manque de respect des règlementations environnementales. Le groupe, qui a  investi notamment dans le domaine du textile en Chine, doit payer une amende s’élevant à 474 millions de yuans (66 millions d’euros). Le gouvernement taïwanais voit dans cette sanction un motif politique, invoquant le fait que cette sanction a été précédée de la publication d’une liste des soi-disants « pro-indépendantistes entêtés » par Pékin, sur laquelle figure le Premier ministre taïwanais Su Tseng-chang (蘇貞昌). D’autant plus que peu après l’annonce de la sanction contre le groupe industriel, le Bureau chinois des affaires taïwanaises a pointé du doigt les entreprises taïwanaises ayant financé les campagnes électorales des pro-indépendantistes, accusant les entreprises visées de « manger le riz du continent, tout en cassant sa casserole ».

Aujourd’hui, le vice-président de la Commission ministérielle des affaires continentales (MAC) de Taïwan Chiu Chui-cheng (邱垂正) a défendu les entreprises taïwanaises : « Taïwan est une société démocratique et d’Etat de droit. Le pays ne se trouve pas sous la juridiction de la Chine, et vice versa. Nous ne nous soumettons pas aux menaces ni aux intimidations de régimes autoritaires. Les tentatives de Pékin n’auront que des effets contraires. Le gouvernement réagira en fonction des actes malveillants de la Chine et prendra des contre-mesures et des mesures préventives afin d’assurer la sécurité nationale et défendre les intérêts de la population. » Les statistiques des dons électoraux des candidats indiquent qu’en effet le Far Eastern Group a été un des plus gros contributeurs pour les campagnes de l’actuel Premier ministre Su Tseng-chang, qui s’est présenté à plusieurs reprises à des élections présidentielles, législatives, municipales et régionales.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus