:::

Chiu Tai-san (邱太三) exhorte les deux rives du détroit à renforcer l'application des lois

  • 09-11-2021
  • La Rédaction
Chiu Tai-san (邱太三) exhorte les deux rives du détroit à renforcer l'application des lois
Chiu Tai-san (邱太三), président de la commission ministérielle des affaires continentales (MAC) (Image Rti)

Chiu Tai-san (邱太三), président de la commission ministérielle des affaires continentales (MAC) a récemment déclaré que l’exploitation transfrontalière illégale de sable par des dragues dans les eaux des îles Matsu, Kinmen et Penghu a gravement affecté les ressources halieutiques et les ressources écologiques de Taiwan. Plusieurs médias ont d'ailleurs rapporté que les sternes d'Orient, un oiseau protégé, abandonnaient leurs nids dans les îles Matsu. D’autres enquêtes mettent en avant les dangers de la surpêche au calamar, en cours depuis plusieurs mois, impliquant de nombreux navires chinois.

Il a suggéré d'augmenter le nombre de patrouilles, la coopération entre les forces de l'ordre et la Chine à travers le mécanisme de lutte commune interdétroit contre la criminalité et l’assistance mutuelle judiciaire, de fournir des preuves de l'illégalité des dragues à la partie chinoise et d’inviter la Chine à contrôler ses navires et le personnel.

En outre, la MAC a annoncé aujourd'hui les points clés de la 30e réunion du comité consultatif. Le thème de la réunion concernait des Observations de la législation sur les activités maritimes et des actions connexes du Parti communiste chinois cette année.

Les universitaires participant à la réunion ont souligné que le Parti communiste chinois continuera à renforcer la législation relative aux affaires maritimes à l'avenir, et que Taïwan doit adopter des stratégies flexibles et coopérer au niveau des mécanismes internationaux pour maintenir la situation de paix dans le détroit de Taïwan et en mer de Chine méridionale tout en étant le pionnier des services humanitaires, pour jouer le rôle de moteur du développement économique parmi les pays voisins, et pour jouer un rôle clé en Indo-Pacifique et Asie-Pacifique.

Le Comité consultatif de la MAC a également souligné qu'avec l'augmentation du tonnage et du nombre d'équipements armés et de navires de la police maritime du PCC, celle-ci est devenue la « deuxième marine » et fait pression sur les pays voisins. Comme le détroit de Taïwan, la mer de Chine méridionale et les eaux des îles Diaoyutai sont toutes des zones sensibles, lorsque les garde-côtes taïwanais effectuent des patrouilles en interdisant les bateaux de pêche immatriculés en Chine, en interceptant les navires marchands ou en saisissant les passagers clandestins, elles risquent d’enter en conflit avec cette deuxième marine chinoise.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus