:::

Le gouvernement souhaite promouvoir davantage le tourisme local à travers les 7 voies vertes nationales

  • 16-10-2021
  • La Rédaction
Le gouvernement souhaite promouvoir davantage le tourisme local à travers les 7 voies vertes nationales
Le sentier historique de Tamlan (Image : RTI)

La commission ministérielle du développement national a présenté cette semaine au gouvernement un rapport sur la promotion des sept voies vertes nationales. Le Premier ministre taïwanais Su Tseng-chang (蘇貞昌) a précisé que la commission faisait coopérer cinq commissions et ministères pour promouvoir ces sept voies vertes, qui disposent chacune de caractéristiques géographiques et historiques distinctes, afin d'encourager le tourisme intérieur.

Parmi les sept voies vertes nationales recensées, le sentier historique de Tamlan, dont l'histoire remonte à eviron 200 ans en arrière, un sentier de migration et de commerce lié notamment à l'histoire des aborigènes Kavalan. On compte aussi par exemple la route du camphre, la plus longue des sept avec 220 km pour la route principale. Une voie qui couvre une grande diversité d'habitats aborigènes en ayant servi de terrain de chasse aux Saisiyats et aux Atayals, mais qui a aussi servi au célèbre missionnaire presbytérien canadien Leslie Mackay pour évangéliser Taïwan. Mais la route du camphre est aussi liée à l'histoire des Hakkas à Taïwan ainsi qu'à l'exploitation du camphre et au commerce du thé sur l'île.

Le Premier ministre a déclaré que marcher sur ces routes et sentiers permettait de mieux comprendre l'histoire de Taïwan, ses ancêtres, ses paysages et sa culture. Su Tseng-chang a ajouté espérer qu'avec le retour progressif à la normale suite à l'amélioration de la situation épidémique à Taïwan, et étant donné qu'il reste encore très difficile de voyager à l'étranger, les Taïwanais partent davantage à la découverte de leur île. Le Premier ministre a enfin précisé qu'avec la forte progression de la pratique de la randonnée ces dernières années, les ministères de la Culture et des Transports devaient travailler à mettre à profit cette tendance pour promouvoir le tourisme local sur l'île.

 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus