:::

Foxconn utilisera les radars du taiwanais Cubtek

  • 30-08-2021
  • La Rédaction
Foxconn utilisera les radars du taiwanais Cubtek
Châssis MIH de Foxconn (photo CNA)

Le 18 octobre prochain, le principal fournisseur et assembleur de téléphones de la marque Apple, Foxconn, plus connu à Taiwan sous le nom de Hon Hai (鴻海), organisera, comme chaque année sa « journée de la technologie ». Cette année encore, le thème principal est son nouveau projet d’innovation : les voitures électriques et tout l’écosystème des technologies apparentées à cette industrie. Dans le cadre de cette technologie, Foxconn a créé la plateforme MIH permettant à tout constructeur de pouvoir créer ses propres véhicules sur la base d’un châssis commun, une première dans le monde de l’automobile. Cette plateforme demande encore néanmoins du travail et les avancées technologiques nécessaires, pour rivaliser avec les leaders du marché dans le domaine, sont encore nombreuses.

Foxconn annonce ainsi cette année une nouvelle innovation pour sa plateforme : l’utilisation de la technologie des radars à ondes millimétriques (mmWave Radar) qui sera fournie par la société Cubtek (為昇科). Cette technologie serait un des éléments qu’utilise Tesla pour son nouveau radar « 4D » annoncée comme une des dernières avancées technologiques pour la conduite autonome permettant d’analyser les mouvements sur une portée deux fois plus longue à 360 degrés. En janvier dernier Tesla déposait une demande aux autorités américaines pour l’utilisation sur route de cette technologie.

Le président du groupe Foxconn Technology, Young Liu (劉揚偉), a révélé récemment que la « journée de la technologie » sera l’occasion de révéler toutes les avancées réalisées par le groupe depuis un an, outre les radars à ondes millimétriques de Cubtek, le groupe présentera également son travail sur l’ensemble des composants, des logiciels et programmes développés et montrera les dernières versions de deux de ses véhicules électriques : le bus et la voiture « modèle C ».

La société Cubtek, créée en 2016, a déjà obtenu les certifications pour deux des trois plus grands constructeurs de poids lourds chinois avec des radars de 60 GHz et une commande pour un constructeur de véhicules de tourisme parmi le top 5 chinois. La société travaille actuellement sur des radars à synthèse d’ouverture (RSO) en coopérant avec des fabricants internationaux de puces électroniques pour remplacer à long terme les détecteurs lasers (LiDAR) qui étaient la pointe de la technologie pour les véhicules autonomes il y a à peine 5 ans.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus